Tribune de Génève: Faire payer les gros buveurs ne convainc pas

Nicht nur der Foehn macht muede beim Urner Kantonalfest am Sonntag, 29. April 2012, in Altdorf. (KEYSTONE/Sigi Tischler)
(KEYSTONE/Sigi Tischler)

Faire payer les gros buveurs ne convainc pas “Faire payer les frais des séjours hospitaliers ou en cellule de dégrisement aux personnes concernées est une mauvaise idée, estime Pascal Strupler, le directeur de l’Office fédéral de la santé publique dans les colonnes du Matin Dimanche. Après les buveurs, les fumeurs et les personnes en surpoids pourraient être menacés par la rupture du principe de solidarité.”

Les sports extrèmes ne sont pas couverts par les assurances maladie et accident normales – il faut prende une assurance à part. Même chose pour les compétitions automobiles, qui ne sont pas couvertes par l’assurance voiture. Est-ce que le coma éthylique n’est pas comparable à un sport extrème? C’est pas une maladie qui nous tombe dessus sans aucune faute, c’est bien quelque chose qu’on va se chercher, même si l’on perd le contrôle de la situation à un certain moment. Faire de la prévention c’est mieux, mais si les gens vont se chercher des problèmes, ils doivent savoir que ce n’est pas la faute à la société qui va les soigner et choyer quoi qu’ils fassent de leur vie. Le principe de la responsabilité individuelle doit primer dans une société qui veut avoir des citoyens responables, pas seulement des assistés à vie.

UA-2750533-1
%d bloggers like this: