Céline Pina : “L’islamisme, ce n’est pas une invasion de barbus, c’est beaucoup plus insidieux”|Marianne

Quand Valls estime qu’il faudrait interdire le voile à l’université, vous êtes d’accord avec lui ?Oui, car le voile dont on parle n’est plus un petit foulard flottant sur des cheveux dénoués. C’est un uniforme total, un linceul. Il ne faut pas se leurrer : aujourd’hui, le voile n’est pas une pièce vestimentaire, c’est une forme de revendication politique. Il dit que des femmes qu’elles sont impures, qu’elles sont des sexes ambulants et qu’elles doivent cacher cela. Il dit surtout qu’elles sont inférieures à l’homme. Et si on introduit l’inégalité en raison du sexe, pourquoi ne pas l’introduire à raison de la couleur de peau ou de la conviction religieuse ?Alain Juppé m’a particulièrement déçue lorsqu’il a justifié l’autorisation du voile en parlant de sa mère qui portait un foulard à l’église. J’ai envie de lui dire : tu sais Alain, ta mère qui portait un foulard, elle n’emmerdait pas les autres femmes pour qu’elles le portent. Et elle n’avait pas le droit d’avoir un compte en banque ou de travailler sans l’autorisation de son mari, elle n’avait pas la maîtrise de son corps… 70 ans ont passé, donc ne me renvoie pas à ces images-là. J’en ai marre de ces mâles politiques qui trouvent que rogner sur les droits des femmes, finalement, ce n’est pas un problème.

Source: Céline Pina : “L’islamisme, ce n’est pas une invasion de barbus, c’est beaucoup plus insidieux”

UA-2750533-1
%d bloggers like this: